123-57-80.net

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 30 mai 2017

Monsieur le Président de la République

Monsieur le Président de la République,

Vous trouverez l’intégralité de cette lettre sur mon blog 123-57-80.net

Je me suis abstenu lors des dernières élections présidentielles car je n’ai entendu de la part d’aucun candidat :

1/ L’abolition de ces radars automatiques qui violent la présomption d’innocence et ne sont en fait que des machines à punir sortie tout droit d’un coin très marécageux d’un cerveau nécessairement malade.

2/ L’abolition de l’argent dette ou peut être la création d’une monnaie complémentaire nationale permettant de redynamiser économiquement notre pays.

3/ L’arrêt du versement des intérêts de la dette illégale (+ de 125 MD d’euros en 2016 soit 5 203 000 emplois au SMIC Charge comprises)

4/ L’abolition des punitions données à ceux qui volent parce qu’ils n’ont plus rien à manger avec une mise en place, comme le voulait la seconde république (celle des communards), d’un travail pour tous. Rappelez-vous cette idée : on donne une formation et un travail à un miséreux pour en faire un citoyen honnête.

5/ L’abolition du vote électronique trop facilement falsifiable.

6/ L’abolition de la chaîne de Ponzi appelée retraite par répartition au profit d’’un salaire de vie pour tous calculé selon le principe des loyers  (moyenne nationale des loyers mensuel X 3 soit environs 1500 euros par mois actuellement) qui pourrait également remplacer le RSA, les pensions d’handicapés trop basses etc...

7/ L’arrêt immédiat des actions militaires de type « chevalier blanc » avec la remise en place de la non-ingérence et de l’aide aux pays en développement.

Je vous écris car j’ai entendu parler e l’abolition du RSI et je vois bien le gouvernement que vous avez constitué. Alors je me dis, je n’ai pas voté Monsieur le Président de la Res-publica (la chose qui est à tous) et si seulement vous pouviez me donner tort de ne pas vous avoir donné ma voix en abolissant la folie et en mettant en place des solutions concrètes qui améliore la situation de tous les citoyens français, je vous en serait très reconnaissant.

Avec amour sagesse et vérité,

Puissiez-vous trouver le bonheur et ses causes.

mardi 12 janvier 2016

Souvenirs de l'armée...

Albert Einstein disait : "Nul besoin d'un cerveau pour marcher sur une musique militaire, une moelle épinière suffit".
Voila ce que mes douze mois d'armée m'ont inspiré :

Sur la place d'arme souillée,
Les p'tits soldats bien rangés,
Ainsi font, font, font..
Tous rangés en rang d'oignons..

Oune Teux, Oune Teux,(1)
Les gradés sont tout heureux,
Ainsi font, font, font..
Tous les gradés comme des cons.

Attention pour le ploton,(1)
Marqué l'pos(1), Marche !
Ainsi font, font, font,
Tous les soldats qui marchent..

Pour le ploton(1) gaaaard'avous(1)
Ils sont raides jusqu'au cou,
Ainsi font, font, font,
Tous les soldats comme des cons...

Puissent les armées disparaître,
Que l'con-ditionnement s'arrête,
Ainsi font, font, font
Ceux qu'on arrêté d'être con.

(1) Ils prononçaient vraiment comme cela.. C'est du vécu...

Puisse la paix être sur vous qui me lisez, sur votre famille et sur tous ceux qui ne liront peut-être jamais ce texte !

A propos, avez-vous lu ce livre ?



Il est fort intéressant !

Faire vivre ce-site, trouver une opportunité, devenir partenaire : cliquez ici

lundi 30 novembre 2015

La sagesse de la liberté

Ce que j’appelle la sagesse de la liberté n'est en fait que le savoir vivre,
ce qui peut ou non être toléré dans une société.

Il existe des concepts ô combien ridicules
et des tolérances ô combien absurdes.

Celui qui vit en faisant ce qu'il veut sans déranger
autrui a acquit cette sagesse.

Il y a beaucoup de lois à abolir parce qu'elles imposent
des interdictions qui n'ont pas lieu d'être.

Quand tout le monde pense aux autres avant
d'agir, nul besoin de lois et la violence disparaît.


Que sont finalement les punitions et la violence si ce n'est
l'aveu parfait et total de l'échec complet en matière
d'éducation de celui qui les distribue ?

Les lois violées en permanence ne sont-elles pas
le reflet de leur irrespectabilité ou de leur incompréhension ?
Dans le premier cas prônons l'abolition et dans le second l'éducation.

Certains de nos concepts obsolètes sont fondés depuis
des millénaires et ils existent uniquement dans nos têtes.
Abolir les fausses croyances c'est abolir ces concepts
totalement erronés de la vie et les lois qui vont avec.


Ce monde acquiert une sagesse plus grande à chaque fois
qu'un être acquiert un meilleur savoir-vivre qui est simplement
une augmentation d'une attention plus constante à respecter
autrui quand elle décide de faire quelque chose.


La liberté, c'est donc bien de faire ce que l'on veut
dans le respect des autres, dans le respect de tous les êtres.

Respecter tous les êtres, c'est se respecter soi-même
parce que "tous les êtres" est un concept dont nous
faisons tous parti.

Laurent

Je n'ai pas trouver d'ouvrage vraiment en la matière,
mais travailler l'empathie est un moyen très utile pour y arriver.
Quelques propos sur le bonheur, un livre très intéressant :



Faire vivre ce-site, trouver une opportunité, devenir partenaire : cliquez ici

samedi 28 novembre 2015

Les dix commandements Indiens

1/ Traitez la terre et toutes les choses qui y vivent avec respect.

2/ Restez ouvert au Grand Esprit.

3/ Montrez un grand respect à vos amis.


4/ Travaillez ensemble pour le bénéfice de toute l'humanité.

5/ Donnez l'aide et la bonté la où c'est nécessaire.

6/ Faites ce que vous savez être juste.

7/ Occupez-vous du bien être de l'Esprit et du corps.

8/ Consacrez la plus grande part de vos efforts aux gens bons.

9/ Soyez véridique et honnête à tous moments.

10/ Soyez toujours responsable de vos actes.

Voici également un livre pleins d'image et de sagesse :



Faire vivre ce-site, trouver une opportunité, devenir partenaire : cliquez ici