123-57-80.net

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 12 janvier 2016

Souvenirs de l'armée...

Albert Einstein disait : "Nul besoin d'un cerveau pour marcher sur une musique militaire, une moelle épinière suffit".
Voila ce que mes douze mois d'armée m'ont inspiré :

Sur la place d'arme souillée,
Les p'tits soldats bien rangés,
Ainsi font, font, font..
Tous rangés en rang d'oignons..

Oune Teux, Oune Teux,(1)
Les gradés sont tout heureux,
Ainsi font, font, font..
Tous les gradés comme des cons.

Attention pour le ploton,(1)
Marqué l'pos(1), Marche !
Ainsi font, font, font,
Tous les soldats qui marchent..

Pour le ploton(1) gaaaard'avous(1)
Ils sont raides jusqu'au cou,
Ainsi font, font, font,
Tous les soldats comme des cons...

Puissent les armées disparaître,
Que l'con-ditionnement s'arrête,
Ainsi font, font, font
Ceux qu'on arrêté d'être con.

(1) Ils prononçaient vraiment comme cela.. C'est du vécu...

Puisse la paix être sur vous qui me lisez, sur votre famille et sur tous ceux qui ne liront peut-être jamais ce texte !

A propos, avez-vous lu ce livre ?



Il est fort intéressant !

Faire vivre ce-site, trouver une opportunité, devenir partenaire : cliquez ici

dimanche 20 décembre 2015

Quand je pense à....



Quand je pense aux handicapés,
Aux mères abandonnées,
Aux retraités,
Aux blogueurs découragés,

Aux talents gâchés,
Aux écrivains désespérés,
Aux poètes inspirés,
A ceux qui nous font rêver,

A tous ceux qui nous font du bien,
Et qui vivent de trois fois rien,
Qui mérite juste leur part d'abondance,
Ceux qui sautent le banc et s'élancent,

A tous ceux là je leur dis,
Puisque le verbe est créateur,
De nos pensées infinies,
Qu'il est maintenant l'heure,

De penser et visualiser,
Avec sincérité le dire, l'écrire et le crier :
Escrocs je vous remercie,
D'être totalement absents de nos vies !

Faire vivre ce-site, trouver une opportunité, devenir partenaire : cliquez ici

vendredi 18 décembre 2015

Lecture ? Vous avez dit lecture ?



Dis-moi ce que tu lis,
Je te dirai qui tu es.

Dis-moi ce que tu as compris,
Je te dirai où tu en es.

Je vous dis ce que je lis,
Je me dévoile c'est un fait !

Je vous dis ce que j'ai compris,
En vous disant ce que j'en fais.

J'adore la théorie,
Que je pratique en secret

Voici mes livres préférés,
Merci d'avance de les commenter.

D'avance soyez remercié,
De me dire ce que vous en pensez.

Faire vivre ce-site, trouver une opportunité, devenir partenaire : cliquez ici

lundi 7 décembre 2015

Poême de libération émotionnelle

Et voila encore cette émotion,
Qui m'apporte perturbation,
Malaise et limitation.
Donc, passons à l'action !

Si je rejette la faute sur les autres,
je sens bien que je suis impuissant.
Je ne peux penser pour les autres,
Prenons donc la responsabilité à cent pour cent.

Ainsi je déplace doucement mes mains
pour aller masser les deux premiers points.
Un petit peu au dessus des seins,
je me prépare à chanter ce refrain :

Bien concentré sur mon ressenti,
Par trois fois je chante cette litanie :
"Même si j'ai ce problème dans ma vie,
J'accepte que c'est moi et je dis :
Je suis désolé foncièrement,
Je m'excuse réellement,
Je m'aime sincèrement,
Je me pardonne totalement,
et je m'accepte infiniment".

Je suis très concentré sur ce que je ressens.

Pour tous les points cités ici,
Avec mes doigts et mon ressenti,
Sept fois au moins je tapote et je dis :
"Ce problème dans ma vie..."

Juste à la naissance du sourcil,
Ce problème dans ma vie...
Sur le coins extérieur du sourcil,
Ce problème dans ma vie...
Sous les yeux d'où je vois la vie,
Ce problème dans ma vie...
Et puis sous le nez nous passons,
Puis dans le creux du menton,
Avec les clavicules nous continuons,
Sous les bras le singe nous faisons,
Sous les seins en faisant attention,
Puis sur les doigts nous travaillons !

Le coin l'index droit avec le haut du pouce gauche...
Le coin de l'index gauche avec le coin du pouce droit...
Le majeur, celui de la main gauche !
L'auriculaire de force et de droit.

Le point karaté nous le tapons,
Plus énergiquement je crois.
C'est aussi comme cela que nous nous calmons,
Pratique pour tous les endroits !

Puis vient le point de gamme,
Avec nos yeux fermés...
Messieurs et Mesdames :
Trois respiration prenez !

C'est sur l'expiration,
Que les yeux nous ouvrons.
En bas à gauche nous regardons,
En bas à droite nos yeux nous mettons,
Un tour dans le sens horaire,
Puis le sens anti-horaire,
"Un, deux, trois." nous disons.
Puis gaiement nous chantonnons.
"Un, deux, trois." nous répétons.
Puis sur tous les points nous recommençons !

Enfin le silence nous brisons,
Libéré de nos tensions.
Maintenant, nous savons que nous pouvons !
Donc, très positif nous ouvrons !

Ceci c'est de l'E.F.T.
Qui permet de se libérer.
Si cette science vous voulez pratiquer,
Ces deux livres vous devez posséder !

-   -

Faire vivre ce-site, trouver une opportunité, devenir partenaire : cliquez ici

lundi 30 novembre 2015

La sagesse de la liberté

Ce que j’appelle la sagesse de la liberté n'est en fait que le savoir vivre,
ce qui peut ou non être toléré dans une société.

Il existe des concepts ô combien ridicules
et des tolérances ô combien absurdes.

Celui qui vit en faisant ce qu'il veut sans déranger
autrui a acquit cette sagesse.

Il y a beaucoup de lois à abolir parce qu'elles imposent
des interdictions qui n'ont pas lieu d'être.

Quand tout le monde pense aux autres avant
d'agir, nul besoin de lois et la violence disparaît.


Que sont finalement les punitions et la violence si ce n'est
l'aveu parfait et total de l'échec complet en matière
d'éducation de celui qui les distribue ?

Les lois violées en permanence ne sont-elles pas
le reflet de leur irrespectabilité ou de leur incompréhension ?
Dans le premier cas prônons l'abolition et dans le second l'éducation.

Certains de nos concepts obsolètes sont fondés depuis
des millénaires et ils existent uniquement dans nos têtes.
Abolir les fausses croyances c'est abolir ces concepts
totalement erronés de la vie et les lois qui vont avec.


Ce monde acquiert une sagesse plus grande à chaque fois
qu'un être acquiert un meilleur savoir-vivre qui est simplement
une augmentation d'une attention plus constante à respecter
autrui quand elle décide de faire quelque chose.


La liberté, c'est donc bien de faire ce que l'on veut
dans le respect des autres, dans le respect de tous les êtres.

Respecter tous les êtres, c'est se respecter soi-même
parce que "tous les êtres" est un concept dont nous
faisons tous parti.

Laurent

Je n'ai pas trouver d'ouvrage vraiment en la matière,
mais travailler l'empathie est un moyen très utile pour y arriver.
Quelques propos sur le bonheur, un livre très intéressant :



Faire vivre ce-site, trouver une opportunité, devenir partenaire : cliquez ici

dimanche 29 novembre 2015

Le bonheur ?

C'est la somme des choses qui nous font plaisir !

Mais, quelles sont ces choses dont il est question ?

Quelques réponses dans cet ouvrage :



Faire vivre ce-site, trouver une opportunité, devenir partenaire : cliquez ici

samedi 28 novembre 2015

Qui veut faire quelque chose trouve un moyen...

Qui ne veut rien faire trouve une excuse

Proverbe arabe.

Aurez-vous une bonne excuse pour ne pas acheter ce livre ?



Faire vivre ce-site, trouver une opportunité, devenir partenaire : cliquez ici