Et voila de tous nouveaux droits,
Qui dans la nature existent déjà,
Quand on regarde l’abeille travailler,
Dans la fleur épanouie et respectée.

Intuitivement,
Elle est dans l'harmonie de la plante.
Naturellement,
Elle est dans la valeur qui chante. 

Car même pas dans sa pensée,
L'abeille dans le bourgeons voudrait entrer.
Même pas pour y déposer,
ne serait-ce que la moindre idée.

Car l'entrée serait alors non-désirée
et le féminin sacrée violé.
Elle attend donc avec patience,
Que le bourgeon en fleur soit épanouie
et fasse sa demande en conscience
Pour répondre à sa demande de vie.

Et voila des hommes et des femmes ignorant
l'importance de l'épanouissement,
pavant une route pour nos enfants
Avec les meilleurs intentions assurément,
A vouloir mettre dans la tête des enfants
Des idées sans attendre le questionnement,

Comme une abeille devenue folle,
Voudrait entrée dans le bourgeons clos
Ce qui équivaut à un viol
De la nature même au delà des mots.
Jamais elle ne se donnerait ce droit
car elle dénierai l'Amour et sa loi

Elle partagerai plutôt ce qui à été dénoncé
La vérité que certains voudraient cacher.
Ami(e) poète de la vie
Ne croit pas ce que j'écris,
Clic ici et vérifie
Et transmet ce message si le cœur t'en dit.