Monsieur le Président de la République,

Vous trouverez l’intégralité de cette lettre sur mon blog 123-57-80.net

Je me suis abstenu lors des dernières élections présidentielles car je n’ai entendu de la part d’aucun candidat :

1/ L’abolition de ces radars automatiques qui violent la présomption d’innocence et ne sont en fait que des machines à punir sortie tout droit d’un coin très marécageux d’un cerveau nécessairement malade.

2/ L’abolition de l’argent dette ou peut être la création d’une monnaie complémentaire nationale permettant de redynamiser économiquement notre pays.

3/ L’arrêt du versement des intérêts de la dette illégale (+ de 125 MD d’euros en 2016 soit 5 203 000 emplois au SMIC Charge comprises)

4/ L’abolition des punitions données à ceux qui volent parce qu’ils n’ont plus rien à manger avec une mise en place, comme le voulait la seconde république (celle des communards), d’un travail pour tous. Rappelez-vous cette idée : on donne une formation et un travail à un miséreux pour en faire un citoyen honnête.

5/ L’abolition du vote électronique trop facilement falsifiable.

6/ L’abolition de la chaîne de Ponzi appelée retraite par répartition au profit d’’un salaire de vie pour tous calculé selon le principe des loyers  (moyenne nationale des loyers mensuel X 3 soit environs 1500 euros par mois actuellement) qui pourrait également remplacer le RSA, les pensions d’handicapés trop basses etc...

7/ L’arrêt immédiat des actions militaires de type « chevalier blanc » avec la remise en place de la non-ingérence et de l’aide aux pays en développement.

Je vous écris car j’ai entendu parler e l’abolition du RSI et je vois bien le gouvernement que vous avez constitué. Alors je me dis, je n’ai pas voté Monsieur le Président de la Res-publica (la chose qui est à tous) et si seulement vous pouviez me donner tort de ne pas vous avoir donné ma voix en abolissant la folie et en mettant en place des solutions concrètes qui améliore la situation de tous les citoyens français, je vous en serait très reconnaissant.

Avec amour sagesse et vérité,

Puissiez-vous trouver le bonheur et ses causes.