Albert Einstein disait : "Nul besoin d'un cerveau pour marcher sur une musique militaire, une moelle épinière suffit".
Voila ce que mes douze mois d'armée m'ont inspiré :

Sur la place d'arme souillée,
Les p'tits soldats bien rangés,
Ainsi font, font, font..
Tous rangés en rang d'oignons..

Oune Teux, Oune Teux,(1)
Les gradés sont tout heureux,
Ainsi font, font, font..
Tous les gradés comme des cons.

Attention pour le ploton,(1)
Marqué l'pos(1), Marche !
Ainsi font, font, font,
Tous les soldats qui marchent..

Pour le ploton(1) gaaaard'avous(1)
Ils sont raides jusqu'au cou,
Ainsi font, font, font,
Tous les soldats comme des cons...

Puissent les armées disparaître,
Que l'con-ditionnement s'arrête,
Ainsi font, font, font
Ceux qu'on arrêté d'être con.

(1) Ils prononçaient vraiment comme cela.. C'est du vécu...

Puisse la paix être sur vous qui me lisez, sur votre famille et sur tous ceux qui ne liront peut-être jamais ce texte !

A propos, avez-vous lu ce livre ?



Il est fort intéressant !

Faire vivre ce-site, trouver une opportunité, devenir partenaire : cliquez ici